Comment sont faites les véritables babouches en cuir ?

Comment sont faites les véritables babouches en cuir ?

Les babouches marocaines en cuir sont bien plus que de simples chaussures, ce sont de véritables œuvres d’art ancestrales confectionnées à la main suivant un savoir-faire bien établi. En effet, elles sont réalisées par les maroquineries marocaines des villes de Marrakech et de Fès. Actuellement, les babouches en cuir sont répandues partout dans le monde, elles ont même séduit les créateurs les plus renommés comme Yves Saint-Laurent et Dior. Si vous êtes intéressé par ces souliers si spéciaux, découvrez comment on les fabrique.

Les différentes étapes de fabrication des véritables babouches en cuir

Il faut une grande délicatesse pour fabriquer les véritables babouches cuir. Le créateur doit avoir les mains sèches et propres.

  • La semelle: Cette partie des babouches marocaines est en peau de veau. Il faut découper les patrons de la semelle suivant la pointure et les mettre tête-bêche sur le feutre écru. Après, on trace les contours des semelles avec un crayon de papier gras et découper.
  • La partie supérieure : Le travail consiste à sectionner 2 patrons formant le haut des souliers et à les transposer 4 fois chacun sur la feutrine beige chinée. Les morceaux de cuir sont découpés de façon triangulaire avec un emporte-pièce ou d’un gabarit. Il faut découper 8 pièces et les séparer en 2 tas : un pour le pied droit et un autre pour le pied gauche. Cette partie supérieure est en peau de chèvre grenée ou en cuir de mouton.
  • La broderie : Elle est présente sur 2 parties supérieures composant le haut des babouches marocaines. Il faut décalquer les motifs des broderies et les transposer sur les 4 morceaux de feutrine. Après, on coupe 4 morceaux de ficelle de 50 cm chacun. Il faut prendre une aiguille pour faire les points qui permettent de faire passer les ficelles au travers. Le travail se fait de gauche à droite.
  • L’assemblage des babouches : Pour la partie supérieure de la babouche, on assemble le côté gauche brodé et le côté gauche uni via un point avec un retors. Ça se passe de la même manière pour assembler 3 autres parties. Le travail se termine par l’assemblage du dessus des babouches à la semelle avec un point de feston très serré. Pour une parfaite adhésion, les cordonniers se servent de fil de nylon doublé d’un fil de soie, et pour le fil apparent, ils utilisent du fil de soie.

Bon à savoir

babouches
Crédits : Twenty20

Les babouches marocaines en véritable cuir sont des souliers millénaires qui existent depuis IIIème siècle apr. J.-C. Les méthodes de fabrication traditionnelles utilisent le tannage pour éviter les colorants chimiques au profit du henné. Après le nettoyage du cuir de ses fourrures, on passe au façonnage et au calibrage pour avoir la forme voulue. Il est possible que les babouches soient faites à la machine ou à la colle pour la rapidité du travail, mais ça ne permet pas de les porter en extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.