Guide : l’histoire de l’hoverboard, de la fiction à la réalité

Guide : l’histoire de l’hoverboard, de la fiction à la réalité

Nouvelle rubrique de notre guide pour Hoverboard avec aujourd’hui un focus sur l’histoire qui se cache derrière ce moyen de locomotion révolutionnaire.

Lorsque le mot hoverboard est prononcé, les premières notes de la bande-son de « Retour vers le futur » retentissent dans notre tête. La trilogie de Robert Zemeckis qui a bercé l’enfance de tous les enfants nés dans les années 80 et 90 mettait en avant les aventures temporelles du jeune Marty McFly et du docteur Emmett Brown. Mais pourquoi vous parler de ces films qui auront une influence considérable sur la pop culture et permettront la création de la série animée la plus aimée des dernières années ? Tout simplement, car le véritable point de départ de l’histoire de l’hoverboard est dans cette fiction. Certains fins historiens pourront toujours rétorquer que l’auteur assez peu connu, M.K. Joseph, avait pu faire mention d’un appareil du même type dans son livre « The hole in the Zero » en 1967.

Mais la première représentation graphique que tous les citoyens du monde ont pu avoir de cet objet se trouve dans quelques scènes de « Retour vers le futur 2 et 3 » dans lesquels Michael J. Fox virevoltait avec dans le futur. Qui ne se souvient pas de la fameuse scène où Marty empruntait l’hoverboard d’une petite fille pour échapper à Griff Tannen et sa bande ?

Plus de 20 ans pour voir un modèle grand public

Légende : Marty McFly et la trilogie “Retour vers le futur” sont à l’origine de l’engouement autour de l’hoverboard.

 

Entre ce moment et le début de la commercialisation d’hoverboards pour le grand public, il s’est écoulé pas mal d’années. Si de nombreuses sociétés ont rapidement planché sur cette idée ingénieuse, la proposition originelle était bien trop ambitieuse. Créer une sorte de skate volant au 20ème siècle était une volonté bien présomptueuse.

D’autres initiatives décorrélées du film vont naître pour faire évoluer les skateboards ou trottinettes déjà existants. La plus célèbre création des années 2000 est le waveboard, une planche scindée en deux où un mécanisme de torsion et des roulettes permet à l’utilisateur de se déplacer. Les bases sont posées.

Pourtant, pour arriver au résultat final qu’on connaît aujourd’hui, il a fallu un déclic. Pour quelles raisons de nombreux ingénieurs et chefs de produit se sont intéressés à l’hoverboard dans les années 2010 ? Peut-être que la vague de nostalgie des années 80, tout d’abord au sujet des meilleurs jeux de retrogaming, mais aussi de l’univers du cinéma, a dû les toucher sensiblement. Il a fallu attendre l’année 2013 pour voir un inventeur américain presque soixantenaire, Shane Chen, pour proposer le premier prototype viable d’un hoverboard. Après une campagne de financement participatif plus que réussie, le train de la hype était lancé et rien ne pouvait plus l’arrêter.

Usain Bolt et Justin Bieber, des promoteurs d’exception pour l’hoverboard

Ce fut ainsi une déferlante d’hoverboards, de gyroskates ou de skateboards gyroscopiques selon les appellations utilisées. Des célébrités comme Wiz Khalifa, Jamie Foxx, Usain Bolt ou Justin Bieber allaient en faire la promotion et permettre à ce moyen de locomotion fun de devenir l’un des produits stars de la planète.Lors des fêtes de Noël de 2015 et de 2016, vous avez certainement dû voir des hoverboards de partout. Depuis ce moment, les différents constructeurs se sont adaptés pour proposer différents formats pour satisfaire les consommateurs du monde entier. Ils en existent pour les jeunes enfants, certains sont plus rapides et atteignent les 20km/h, quelques-uns possèdent des roues tout-terrain et bien évidemment une foule d’options (Bluetooth, régulateur de vitesse, GPS) peuvent exister.

Malgré les dernières évolutions dans l’innovation technologique, nous sommes encore loin de l’hoverboard de Marty McFly. Un appareil volant qui supporterait le poids d’un adulte et disposerait d’une autonomie allant au-delà des quelques minutes, ce n’est pas pour tout de suite.Mais le futur nous réserve certainement de belles surprises et de nombreuses initiatives qui demeurent pour l’heure au stade expérimental existent. Faudra-t-il attendre l’anniversaire des 50 ans de la trilogie pour voir ce rêve devenir réalité ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.