Le yoga égyptien : qu’est-ce que c’est ?

Le yoga égyptien : qu’est-ce que c’est ?

Diverses pratiques de bien-être existent à travers le monde et l’Égypte se penche depuis des années vers le yoga égyptien. En avez-vous déjà entendu parler ? Sinon, sa présentation à travers la définition, l’origine, les postures et les attitudes qui s’y rapportent vous aideront à en savoir davantage.

Le yoga égyptien : définition et origine

Le yoga égyptien est en réalité une sorte de pratique et de méthode corporelle qui est basée sur la discipline de l’éveil et de la verticalité. Il est thérapeutique et favorise la rééducation de l’appareil locomoteur, lutte contre la dépression, le stress, détend, revitalise. Il peut se fait aussi bien debout, allongé ou assis.

C’est une pratique de Sorties sénior assez simple, mais aussi profonde qui n’a pas besoin que le pratiquant soit souple. Ce type de yoga à faire son apparition en Égypte au même moment qu’en Inde, soit 2000 ou 3000 ans avant notre époque. Il a été retracé au sein des vestiges de l’Égypte ancienne. Ceci a été possible grâce aux représentations des postures de lotus, du pont, de la charrue, du cobra royal qui proviennent du yoga classique.

Le yoga égyptien : les postures

La pratique du yoga égyptien fait intervenir un bon nombre de postures et d’attitudes comme :

  • La posture du KA ou du chandelier ;
  • La posture de la marche égyptienne avec extension arrière du tronc ;
  • La posture de la marche égyptienne avec flexion avant du tronc ;
  • La posture de la marche égyptienne avec torsion du tronc.

La posture du KA ou du chandelier est une fondamentale dans la pratique du yoga égyptien. Elle constitue une attitude d’ouverture ainsi que de rééducation des épaules et du dos et se fait debout, allongée ou assise. Elle se fait en faisant des mouvements d’aigle, en ayant les bras en position horizontale, les avant-bras en position verticale, les paumes des mains vers l’avant, le dos correctement droit et le menton qui se serre contre la gorge.

La posture de la marche égyptienne avec extension arrière du tronc permet de développer l’équilibre. Elle permet aussi de prévenir les tendinites et d’avoir une bonne maîtrise de soi. Pour faire cette posture, vous devrez avancer un pied, avoir le dos droit, emmener les bras en chandelier. Vous ferez aussi des mouvements d’aigle et vous devrez étendre l’arrière du tronc à partir de votre taille.

L’attitude de la marche égyptienne avec flexion avant du tronc a les mêmes avantages que la posture précédente. Pour la réaliser, vous aurez à avancer votre pied, avoir le dos droit, mettre les bras en chandelier en faisant des mouvements d’aigles et faire une flexion avant du tronc.

Pour effectuer la posture de la marche égyptienne avec torsion du tronc, vous aurez à avancer le pied, avoir le dos droit, placer les pieds en chandelier en faisant les mouvements d’aigles. Cette fois-ci, vous ferez une torsion du tronc au niveau de la taille et vous devrez avoir la tête immobile avec le regard en avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.