Le home-schooling ou l’instruction à domicile : un droit mais qui cache des conséquences graves.

Le home-schooling ou l’instruction à domicile : un droit mais qui cache des conséquences graves.

Si le droit à l’instruction est une garantie offerte par l’état à tous les enfants, les parents qui le souhaitent peuvent opter pour une instruction à domicile pour leurs enfants s’ils le souhaitent. Il peuvent ainsi pour l’un des deux types de home-schooling en fonction de leurs désirs. Le plus important est qui les enfants soient instruits au même titre que les enfants scolarisés. Mais derrière cette volonté d’opter pour l’instruction à domicile, se cache de graves conséquences très préjudiciables pour la sociabilisation de l’enfant.

Qu’est-ce que l’instruction à domicile ?

L’instruction à domicile ou le home-schooling est un une forme d’éducation qui permet à l’enfant d’être au même niveau d’instruction scolaire comparativement aux enfants qui vont réglementairement à l’école comme prévu par la constitution. Le home-schooling permet donc aux enfants même depuis leur maison de suivre le programme scolaire selon leur niveau d’étude et participer aux examens de fin de cycle et aux examens nationaux. Cette option est souvent faite par les parents dont l’un parmi eux est enseignant ou lorsque l’enfant est une personne à mobilité réduite.

Les différents types d’instruction à domicile.

Il existe deux types de cette pratique que sont : le CPC (Cours Par Correspondance) et l’IEF (Instruction En Famille).

Les cours Par Correspondance (CPC).

Pour ce type de home-schooling, les enfants sont inscrits au CNED qui sont des cours par correspondance publics ou aux cours par correspondance privés que sont : Legende, Pi, EPC et Valin. Ces cours respectent en toute intégrité les programmes scolaires en vigueur dans chaque matière. Ils sont envoyés aux apprenants suivis des devoirs corrigés et notés.

L’instruction En Famille (IEF).

Dans le cas d’une instruction en famille, les enfants sont instruits suivant le programme scolaire, mais sans recevoir des cours par correspondance reconnus par le gouvernement. Dans ce cas, l’enfant est suivi par l’un de ses deux parents qui est un enseignant ou par les deux s’ils sont tous des enseignants. Ici, le niveau d’étude des enfants est contrôlé par des inspecteurs de l’éducation national. Ce contrôle se fait annuellement et permet aux enfants d’être autorisés à poursuivre leurs études à domicile en classe supérieure.

Les conséquences de l’instruction à domicile.

La première grosse conséquence de l’instruction à domicile est la non scolarisation d’un nombre non négligeable des enfants. En effet, selon les études statistiques, environ 30 000 enfants sont victimes de la non scolarisation parce que leurs parents ont fait le choix d’une instruction à domicile soit par Cours Par Correspondance pour par Instruction en Famille pour eux.

La deuxième plus grosse conséquence et la plus grave d’ailleurs et l’absence de sociabilisation chez les enfants qui suivent une instruction à domicile. En effet, l’école n’est pas seulement un lieu où il faut apprendre à lire, à écrire et faire de la mathématique. C’est aussi un lieu où s’apprend le savoir-vivre, la vie en société tout en respectant les contraintes liées à la vie en société. Mais à la maison, l’enfant ne sera soumis qu’à un environnement familial. Et une fois hors du cocon familial, il rencontrera d’énormes difficulté à intégrer la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.